#french Tumblr posts

  • EugĂ©nie de Montijo de Guzman, Empress of the French (1854). Edouard Louis Dubufe (French, 1819-1883). Oil on canvas. Château de Versailles.

    In the portrait of Dubufe, the Empress Eugenie appears in the triumph of her new status of any young Empress, not yet a mother. She wears a silk ball gown decorated with lace, and especially sports the Spanish order of Marie-Louise, wife of King Charles IV, order founded in 1792 to reward noble ladies distinguished by their virtues and their services.

    #art#portrait #Eugénie de Montijo de Guzman #Edouard Louis Dubufe #French
    View Full
  • 100 days of productivity - day 7

    I need to get better at practicing my target language(s) daily. For now, I need to make sure I do some French and I need to get around to finally buying new earphones since my old ones died and I really should practice listening more as I’m so bad with it. I dream of learning Korean and Dutch (or Afrikaans, whichever I can get), but I need to be realistic about what I’ll actually do or not for now.

    But! I did it today and I’m actually happy with how far I’ve come, it’s better than I thought. It’s also pretty cool that all the flags of the languages I want to learn are similar colours. 

    View Full
  • Best way to improve aural comprehension and spoken French?

    My French is good, but it’s not quite good enough. My work is extremely cognitively demanding, and when I’m working on a French set, I find my brain just doesn’t work as quickly as it does when I’m working on an English show. It’s not so much that I don’t understand what’s being said (I do), it’s just that I can’t follow multiple conversations at once like I can in English, so I miss stuff, and my brain does everything slower, including the parts of my job that have nothing to do with language comprehension. Also, the pace of work on the set of a television show is, uh, driven, shall we say. I need to be able to speak quickly and efficiently, and I find I have trouble doing that under pressure in French (I do much better with more languid conversations).

    So: I’m starting a new show in April (my own show!! From the start of season 1! I’m so excited), so I have about six weeks to get my French to a place where: a) being bombarded with it all day long won’t take up extra processing power, and b) I don’t have to pause mid-sentence to figure out what words I need.

    Usually I listen to a French-language history podcast and do Duolingo, but I’m thinking there are probably more efficient techniques. I’m thinking watching Quebecois tv shows and movies and repeating the lines after the actors until I can say them at full speed?

    View Full
  • les commentateurs d'rmc sport font partie de ceux que j'aime le moins

    #hâte que la cl retourne sur bein tbh #french#*
    View Full
  • image

    AND THAT’S “THE TEA”.

    #duolingo#french#vocabulary#screenshots #and that’s the tea
    View Full
  • French onion pasta

    View Full
  • Rien du tout #8

    Et tu sais comment elles se sentent les personnes quand une autre personne, aimée des eux, part. Comment elles se sentent une fois partagées de ces qui aiment.

    Comme ça je me sens moi aussi, alors que tu ne me veux plus, alors que tu es parti, je suis partagée avec toi, alors que je n'ai rien que me rappelle de toi, alors que le vide n'a jamais été aussi intense.

    View Full
  • Quels artistes prĂ©fĂ©rez-vous dans votre langue cible?

    J’adore MIKA. J’ai acheté un billet pour son concert à Boston en mai! J’écoutais sa musique depuis j’ai douze ans! Ça fait longtemps. J’écoute à Stromae et Angèle aussi. 

    J’aime le film d’horreur “Grave” et la chanson “Plus putes que toutes les putes” est très bien.

    J’ai une list de lectures français que j’écoute la plupart de temps!

    View Full
  • image

    Dans la famille, on avait du mal à parler de l’oncle Bernard sans parler d’Anatole. L’oncle Bernard, qui était en fait mon grand-oncle puisque frère de ma grand-mère, vivait depuis son premier âge avec un ami imaginaire. On a toujours dit qu’il n’avait pas besoin de ça car il était très ouvert. Il avait un bagou extraordinaire pour parler de tout et n’importe quoi. Rien qu’avec ses mots, il pouvait faire voyager n’importe qui.

    Durant son enfance, Bernard jouait souvent avec son ami imaginaire délaissant ses copains et les parties de football. Ses parents, la famille ne chercha pas à le dissuader. En fait, on lui offrait tout ce qu’il voulait parce qu’il était le petit dernier de la fratrie. Même ma grand-mère se considérait parfois comme sa propre mère. Mais au fil des ans, l’enfant grandit en gardant Anatole dans ses bagages. Il parait que c’était dérangeant de le voir parler seul dans le vide, tenant une conversation logique avec les murs. Cela coûta à Bernard un emploi de rêve.

    Quand j’étais très jeune, j’aimais bien Bernard. Je garde l’image d’un vieux personnage rigolo qui connait beaucoup de sujets. Mon préféré fut son aventure pendant la seconde guerre mondiale. Il détaillait admirablement la vie durant l’occupation. Il parla de son incorporation dans les STO, les jeunes obligés de partir travailler en Allemagne et par conséquent, de sa décision de quitter la famille pour le maquis afin de ne pas aller en Allemagne. Il avait fui une nuit d’orage, profitant pour rejoindre ses futurs compagnons d’arme. Seulement, il passa pour fou parce qu’Anatole était aussi venu. D’abord moqué pour son ami imaginaire, ses exploits lui valurent plusieurs médailles et la reconnaissance de la résistance. Il refusa l’ordre du mérite sous prétexte qu’Anatole la méritait plus que lui.

    Mon grand-père raconta comment il faillit être hospitalisé toujours à cause d’Anatole. C’était un peu après la guerre. Il avait essayé d’apprendre à Anatole de conduire. Il démarra la voiture, lâchant le volant. L’auto finit dans la devanture d’un magasin de chaussures. Bernard était assis à la place du passager. Son obstination à accuser son ami laissa les gendarmes perplexes, surtout qu’une dispute entre lui et Anatole eut lieu en leur présence. Il fut arrêté, un médecin vint l’examiner. Mais son parcours militaire, sa notabilité dans la ville et son amitié avec le maire permirent d’éviter la maison d’aliénés.

    Avec le temps, Bernard ne parlait plus avec Anatole en présence d’inconnus. Je sais qu’on chercha à communiquer avec lui, mais d’après Bernard, Anatole refusait le contact avec les autres. Toutefois, il donnait toujours son avis sur la politique, expliquant avec étonnement des solutions qui s’avéraient bien souvent prémonitoires. J’entendis parler ma famille sur ce qu’Anatole avait annoncé au sujet de la guerre d’Algérie ou le choc pétrolier de 1973. Dans les deux cas, il avait prévu ce qui allait se passer. Je me souviens avoir entendu Bernard parler avec Anatole de la première guerre de l’Irak. Toute la famille s’est tue attendant dans un silence religieux ce que l’ami imaginaire avait à dire. Ils ont tous ri quand il annonça que ce n’est que le début d’une guerre de l’Eau. Bien entendu que c’était une guerre pour le pétrole Pourtant,  en regardant bien, l’eau devient plus précieuse que le pétrole dans cette région.

    Bernard mourut d’un cancer des poumons. C’était un gros fumeur de gitanes maïs. Je ne sais pas comment on pouvait fumer ça. Il se laissa endormir un soir, trop fatigué pour se réveiller le lendemain. Les médecins appelèrent ma grand-mère qui prévint tout le monde. Je fus totalement attristé. Nous l’enterrâmes dans le caveau familial avec ses parents et une autre de ses sœurs, morte en bas âge. Depuis, quand nous parlons de Bernard, nous ne parlons plus d’Anatole son ami imaginaire. La vie continua, je profitai de ma famille et surtout de ma fille Aniéla. Elle est née dix mois avant la mort de mon grand-oncle. Elle avait six ans quand nous déménageâmes les affaires de chez mes grands-parents. Elle voulait aussi venir, mais trop petite, nous la laissâmes jouer tranquillement dans un coin de l’appartement. Après avoir réclamé son gouter, elle découvrit un vieil album photos qui trainait sur un carton. Curieuse, elle posa de nombreuses questions sur les visages qu’elle ne connaissait pas. Nous fîmes une sympathique pause, expliquant les liens familiaux de nos grands-parents, parents et autres afin qu’elle ne soit pas perdue. Elle découvrit ainsi ses arrière-grands-parents, des cousins oubliés, des oncles dont Bernard, des amis de famille. Mais quand elle vit la photo de Bernard âgé d’une vingtaine d’année prise devant un champ. Elle sursauta laissant partir un petit « oh ! » d’émerveillement avant de lever la tête et dire au mur en face d’elle: « Tu as vu ? Tu es aussi sur la photo, Anatole ! ».

    View Full
  • I cant speak French or Spanish but A for effort, amirite

    #text #i can read them tho #french#Spanish
    View Full
  • La Vie de Mère


    La Vie de Mère, wrapped in despair

    Worrying for Mademoiselle Le Solitare,

    Ascending heaven’s golden stairs

    Or, that horrible nightmare parallel

    From whence he derives, hated hell

    Where angels who have once fell

    Where demons and devils dwell


    It’s no feat, La Vie de Mère

    She, desperate, tried to warn

    Petite Mademoiselle Le Solitare

    La fillette le craint, beware

    Of Sombre Monsieur La Mort

    Warnings, the child ignores

    Poor La Vie de Mère, she mourns


    Cloaked darkness, is it so aghast

    Life and death, each unsurpassed,

    Should clash on a morn overcast?

    Would it leave crowds flabbergast,

    If the macabre monster won at last?

    If life was so suddenly downcast?

    For life will always be outclassed

    Monsieur La Mort, the exiled outcast


    Innocence must have lost her head

    Who would want to push up daisies

    Why would she ever want to be dead

    Perhaps Mademoiselle Le Solitare is crazy

    Perhaps Monsieur La Mort has lead

    Her astray with un fantĂ´me et un baiser

    L'emmener away, away, to his coffin bed

    Monsieur La Mort, made her life blasé


    When will she make the realization

    That she’s in love with an abomination

    Mother knows best, so move with caution

    Before he fills her life with damnation

    Since she’s determined to lose cognition

    May la fille survive this twisted fixation

    For she has enticed death with flirtation

    Monsieur La Mort et ses mauvaises intentions

    View Full