#lovelife Tumblr posts

  • mrtoshitsingh
    04.08.2021 - 6 hours ago

    #life #mylife #lovelife #lifeisgood #instalife #lifequotes #lifestyleblogger #followme #followme #friends #bestfriends #friendship #friendshipgoals #friendsforever #goodfriends #mindset #mindfulness #mind #millionairemindset #instagram #instagrammers #instagramanet #love #loveyourself #loveit #lovely #mylove #selflove #loveyou #loveher (at Banglore) https://www.instagram.com/p/CSIyM1_JQNg/?utm_medium=tumblr

    View Full
  • el-amator
    03.08.2021 - 18 hours ago

    Mumbai

    Mumbai is not a city, it is an emotion. I could visit the whole world and my heart would still belong to this city❤🌙🌻

    View Full
  • anniesrealthoughts
    03.08.2021 - 19 hours ago

    Work, eat, sleep, repeat. Work, eat, sleep repeat. But there is quite a difference between him and I implementing it.

    "Yes, because you are making money even in this very moment, laying on this sun bed." "That's the whole point. Passive income doesn't require you to keep checking in. My biggest assets are time and freedom."

    "Those two I never have!"

    View Full
  • View Full
  • maripazpretty
    03.08.2021 - 1 day ago

    Tengo muchas ganas de disfrutar de la brisa del mar, pero estoy dudando… #CorazonDeMelon #AmourSucre #MyCandyLove #LoveLife #MyCandyLoveLife #EnElAmor #Game #CorazonDeMelonEnElAmor #BeemoovGame #ChinomikoGame #Chinomiko #OtomeGame #Otome #ChinomikoLovesBeemoov #Beemoov #Event #MyCandyLoveEvent #AmourSucreEvent #Sucrette #Summer #MyCandyLoveSummer #Ete https://www.instagram.com/p/CSFjLodIz3x/?utm_medium=tumblr

    View Full
  • kikenmuses
    03.08.2021 - 1 day ago

    CHARACTER DROP. rane. fandom: bnha / mha.

    theme: ♡. age: 19 gender: trans male. sexuality: ??? rane is the result of 50+ years of tinkering in labs in secret   ---   an attempt at creating something capable of fixing the world as it is “lost” in a battle. this future is bleak. buildings stand empty and crumbled. nature has started to take over again. science is done underground. copies upon copies upon copies. an attempt to get things right. something similar to the nomus   ---   but not. this something looks human. rane is perfected and created with a single thought in mind: the world needs another all might. that’s the hope. that’s the goal. and they, after so long and so many failures, finally succeed. rane is created using the last of all might’s dna   ---   something stolen by the hero commission during one of his many surgeries.  “born” in total secret, rane is kept away from what’s left of society. he’s raised on an island, mostly on his own   ---   with big expectations on his shoulders. eventually? there’s no choice. the island is discovered. the people he knows, killed. he uses one of his handful of quirks to jump in time, but he goes back too far. way too far.  he goes back to a time when all might is alive.  a time before everything went wrong.

    #*    ⟢  RANE     ❮   study   ❯    ━━   ❝   this time you’ll know. #*    ⟢  RANE       ❮   aes   ❯    ━━   ❝    head against a wire. #*    ⟢  RANE       ❮   replies   ❯    ━━   ❝    stranger from the outside. #*    ⟢  RANE        ❮   lovelife   ❯    ━━   ❝   our love is against the wall. #*    ⟢  RANE       ❮   headcanon   ❯    ━━   ❝  hail to the seeker. #drops
    View Full
  • goingsolo23
    03.08.2021 - 1 day ago

    "Ang relasyon it takes a lot of maturity, trust, patience and love. At kapag nagkakaroon na kayo ng maraming problema, lagi mong tatandaan kung bakit mo siya minahal...."

    View Full
  • changeling-sims
    03.08.2021 - 1 day ago

    SVSS Pride and Prejudice AU.

    Mobei Jun is Darcy. Binghe is Bingley (...it’s too perfect).

    Obviously SQH is the Elizabeth Equivalent and SQQ/SY is the Jane equivalent.

    #svss#svsss prompts #oOOOoooh make it spicy and have original!SQQ be the older twin of SY #who broke Binghe's heart years ago and has a Complicated relationship with YQY #SQH is actually SY BFF or they are step-siblings #the heavenly immortals clan is basically the country gentry #the demon clans are basically the city gentry #SQH is also a writer of romance novels #the line of a man with good fortune yadda yadda is him working on the opening line of one #...should LQH be Wickham or...? #direct equivalents are boring anyway #the main drama would be SQQ and Binghe's past and how that causes issues and distruct #Meanwhile SQH is so focused on fixing his Bro's lovelife #he doesn't realize he is the actual star of the romance novel they found themselves in until Mobei-Jun proposes to him
    View Full
  • spiritualawakening37
    03.08.2021 - 1 day ago

    What if a drawing could show you your true Soulmate? It sounds so crazy that a simple sketch of another person could really change someone's life forever. But the reality is that it has and could do the same for you. Do you wonder what your Soulmate looks like? Click the link in profile to receive your sketch. Maybe, your sketch will turn out to exactly the person you are in a relationship with right now. If that's the case, then he's definitely the one for you. But what if it brings back a totally different person? And if you are single and curious to know where to look for your soulmate, our sketches not only give you a drawing but a timeframe and where you might actually meet this Soulmate. So don't delay, because each day is an opportunity to find your Soulmate that can pass you by. Simply click the link in profile to receive your sketch.

    View Full
  • l-amour-vivant
    02.08.2021 - 1 day ago

    Couldn't help myself quickly go back to the beach. Working on my legs while enjoying the sun.

    View Full
  • l-amour-vivant
    02.08.2021 - 1 day ago

    Wish I could stay for ever is this position.

    Reading a book, amazing view and drink Cocktails.

    View Full
  • andybaxteribiza
    02.08.2021 - 1 day ago

    @lovefoodibiza Love @pikesibiza #lovelife #appreciatelife (at Pikes Ibiza) https://www.instagram.com/p/CSEVkTxgFyG/?utm_medium=tumblr

    View Full
  • crazypersonakingdom
    02.08.2021 - 2 days ago
    #love lovely Loveit loveyourself lovelife lovemyjob lovequotes loveyou lover loveher lovehim lovers lovedogs loveislove lovefood lovemylife l
    View Full
  • goingsolo23
    02.08.2021 - 2 days ago

    IN

    hindi mailarawan ang aking kinikimkim,

    dahil kita mo sa mga mata na iyakin,

    nahihirapan tanggapin,

    na akoy hindi mo nakuhang mahalin.

    ngunit walang magagawa sa mga bituin,

    kung ang pusoy sadyang hindi para sa akin,

    kaya ang magagawa ko na lang ay itoy ilibing.

    upang wala ng masaktan sa susunod na darating

    kundi ang pusong napagiwanan din pala ng limutin,

    dahil hindi magagawang pilitin, kayat kailangan din palayain.

    View Full
  • girly-mess
    02.08.2021 - 2 days ago

    { Billet d'humeur #13}

    I need my oxytocin & endorphins

    Il s'en est passé des choses depuis le dernier billet d'humeur que j'ai publié. C'était il y a moins d'un an déjà, et visiblement, c'est uniquement lorsque je suis livrée à moi-même, sans la moindre grosse distraction, que je ressens le plus le besoin de verbaliser mes pensées.

    Et ce n'est malheureusement pas à mes amies que je peux me confier sur le chaos perpétuel dans mon cerveau. Et je n'ai toujours pas le courage d'aller consulter des psys. Flemme. Flemme de prendre le risque de devoir rencontrer plusieurs psys avant de tomber sur celui qui me correspond, flemme de devoir débourser des sous pour chaque consultation ( je ne sais même pas si c'est bien remboursé par la sécu ), et flemme de devoir raconter tout mon passé à chacun d'entre eux. Y a que les chanceux qui tombent sur le bon psy dès la première fois, et je n'estime pas être quelqu'un de très chanceux...

    Bref, passons au coeur du sujet : Ma vie sentimentale. J'ai passé plus d'un an depuis Août 2019 - si mes souvenirs sont bons - à tenter d'oublier un ancien plan cul - du nom de N. - qui avait refait surface après plus de 6 ans de silence radio. A l'époque, il s'était mis en couple et avait donc mis fin à notre relation de PC parce que ça devenait sérieux entre eux. Jusque là, normal. On avait fait chacun nos vies pendant 6 piges sans jamais se reparler ni même se croiser une seule fois dans Nantes. Et au bout de 6 ans de relation, leur couple battait de l'aile, et le voilà qui déboule dans mon Messenger soi-disant "accidentellement". Je me rappelle encore que j'étais en plein taff à Paris lorsque j'ai reçu la notif', quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai vu son nom complet apparaître sur mon écran mobile.

    A partir de ce début du mois d'Août 2019, on s'est alors mis à se reparler tous les jours ( ou presque ) et jusqu'à très tard le soir. Initialement, c'était plutôt des conversations sur nos relations respectives : Lui, sur ses problèmes de couple récents. Moi, sur ma dernière relation qui s'était achevée fin 2016. Mais très vite, notre passé sulfureux ( Bon, ok. C'était pas si sulfureux que ça, haha. C'était pour rendre le truc plus dramatique ) est revenu se mêler à nos discussions et ça s'est transformé en sexting. Et malgré le fait qu'on soit à distance à cette période-là, puisque je vivais encore à Paris et lui à Nantes, l'ocytocine et les endorphines que ça engendrait chez moi m'ont fait clairement m'attacher à ce mec, alors que je l'avais toujours pas revu après tout ce temps. On se parlait uniquement par écrit via Messenger. Et manifestement, je me suis entièrement basée sur mes souvenirs biaisés pour me représenter mentalement la personne qu'il était. Alors qu'en 6 ans, n'importe qui peut changer du tout au tout, tout le monde évolue. Je l'ai complètement idéalisé et je me suis attachée à cette image qui m'était restée de lui. Comme une débile. Je m'en suis rendue compte que bien plus tard.

    Comme je le disais, il m'a fallu plus d'un an pour accepter l'idée qu'il n'était plus le mec sur qui j'avais eu un crush à l'époque, et que je trouvais toujours aussi attirant 6 ans après. Il était émotionnellement indisponible et il me breadcrumbait - qu'il s'en soit rendu compte ou non - parce que c'était pratique d'avoir quelqu'un sous le coude, au cas où il avait besoin d'oublier son ex pendant/après leur séparation. Sauf que j'en ai eu marre. J'en avais assez de me sentir comme une merde à chaque fois qu'il cessait complètement toute communication et me ghostait.

    Et le pire, c'est que je me comportais comme la meuf la plus clingy au monde. Plus je sentais qu'il perdait son intérêt pour moi, plus j'étais insecure et j'agissais comme une meuf désespérée de reprendre contact avec lui ou d'attirer son attention. Je ne me supporte pas quand je suis comme ça, mais c'est difficile à contrôler. Tellement difficile à contrôler que je me suis complètement défoulée sur lui, au début de l'Automne dernier, et je lui ai envoyé un fichier Word avec tout ce que j'avais sur le coeur. Je l'ai traité de lâche, je me rappelle. Je regrette un peu d'avoir envoyé ça out of the blue, mais quand quelqu'un n'est pas réellement intéressé par toi et qu'il n'est pas foutu de te le dire pour mieux te garder comme potentielle béquille affective et sexuelle, ça reste tout de même un comportement d'égoïste. Il avait beau me dire qu'il ne voulait faire de mal à personne et qu'il n'aimait pas ça, ça ne l'a pas empêché de le faire quand même. Il avait aucune excuse.

    Mais j'ai clairement mes torts aussi. Je n'aurais pas dû me lancer là-dedans in the first place. J'aurais dû fuir et couper court aux discussions, dès qu'il m'avait avoué être encore en couple. J'aurais dû le laisser se démerder avec sa séparation progressive, et ne jamais prendre le risque de revoir mon crush pour lui se manifester de nouveau. Ca m'aurait évitée plus d'un an de torture émotionnelle pour tenter de l'oublier. J'avais écumé les applis de rencontres pour le sortir de ma tête. En vain.

    Pourtant, j'ai fait la connaissance de pas mal de mecs super. Mon sex friend, S., tout d'abord. Un mec adorable, profondément bienveillant, à l'écoute. Cependant, il ne me plaisait pas physiquement et après plusieurs mois de fréquentation, il n'arrivait toujours à apprivoiser mon corps et ne me satisfaisait pas. La relation de sex friend perdait donc tout son intérêt et je ne me voyais étrangement pas le garder juste comme pote, donc j'y ai mis un terme très récemment.

    Entre temps, il y avait eu aussi R. avec qui j'avais une alchimie indéniable. Surtout sur le plan intellectuel et émotionnel. On se parlait limite H24 par messages et par vocaux sur Messenger. Le soir, on s'appelait carrément. Oui, oui, vous avez bien lu. On s'appelait ! Et on discutait pendant des heuuures, jusqu'à finir par se coucher autour de 3h du mat'. On se faisait même des visio parfois le soir, pour jouer à des jeux en ligne ensemble. Il me semble bien que ça a duré environ 2 semaines comme ça, avant qu'on se fixe enfin un RDV pour se rencontrer. La quantité d'ocytocine et d'endorphines qu'il a dû me procurer, celui-là... J'étais accro à ce mec avant même de l'avoir vu en chair et en os. Au point où j'avais annoncé à mon sex friend S. que je voulais arrêter de le voir, car ce qui se passait avec R. allait forcément être du sérieux et que j'étais prête à tomber amoureuse de lui. J'ai été tellement naïve, putain...

    Je vous laisse imaginer ma déception quand je l'ai rencontré. Physiquement, il ne me plaisait pas du tout. Il m'avait prévenue qu'il était très grand et souffrait de sa maigreur, mais je sais pas pourquoi, j'ai cru qu'il exagérait un peu. Après tout, on a quasi tous une vision déformée de notre propre corps, non ? Et le jour venu, j'ai rien ressenti. Pas la moindre attirance physique. Et je vous vois venir ! On ne se base pas que sur le physique des gens pour déterminer la compatibilité, mais personnellement, j'ai besoin de désirer mon futur partenaire de vie. Avoir une vie sexuelle épanouie et un désir constant pour mon partenaire font partie de mes besoins essentiels. Bien sûr qu'il peut y avoir des moments de creux durant une relation où la libido sera absente, pour diverses raisons. Mais si le désir est aux abonnés absents dès le début de la relation... On n'est pas dans la merde. Par conséquent, j'ai dû recaler R. et je l'ai fait avec déchirement, parce que je m'étais vraiment attachée à lui. Il a été très déçu, évidemment, mais a compris mes raisons. C'était réellement un amour de mec, et je ne partageais malheureusement pas sa capacité à délaisser totalement le physique de ses critères de recherche.

    Ensuite, il y a eu un mec mignon, V., avec qui j'ai eu 3 dates, je crois. On s'entendait bien, la discussion était toujours fluide mais j'ai vite remarqué qu'il manquait de personnalité. C'est à dire qu'il se greffait à mes réponses lorsque je lui posais des questions pour mieux le connaître. Il était incapable d'argumenter ses réponses quand je lui demandais. J'ai trouvé ça extrêmement louche. Et au 3ème date, il a initié des rapprochements physiques et m'a embrassée plusieurs fois sans prévenir. Il n'a pas fait de forcing, mais je ressentais strictement rien quand il m'embrassait. C'était très étrange... Je me sentais complètement dissociée émotionnellement de ce mec. Et lorsque je lui ai dit que je ne ressentais rien pour lui, et que c'était même étrange pour moi de ne pas avoir envie d'être tactile avec lui - surtout que le physical touch est au sommet de mes love languages - il l'a très mal pris. Il s'est complètement braqué sur le chemin de retour et voulait à peine m'adresser la parole. Ca m'a instantanément fait culpabiliser, mais je savais que je n'avais pas à me forcer à le revoir. Ca voulait simplement dire qu'il ne me correspondait pas. Et mon instinct avait raison quand ce dernier me disait qu'il était louche comme mec, parce qu'il refusait de comprendre que je ne voulais plus le revoir. J'avais beau lui expliquer gentiment mes raisons, pour ne pas avoir à le ghoster, il n'acceptait tout simplement pas et revenait à la charge de temps en temps pour reprendre contact avec moi. Il devenait insistant alors j'ai fini par le bloquer. Il avait clairement un gros problème à comprendre que non, c'est NON. Boundaries, damn it !

    Et pour terminer ce long update, le dernier mec que j'ai rencontré s'appelle H. Et bon sang, ce qu'il est beau ! Et sexy. Mais surtout beau avec un sourire à tomber par terre. J'en ai recalé, pourtant, des mecs beaux parce que j'avais peur qu'ils soient TROP beaux pour moi. Vous savez de quoi je parle, non ? Le genre grand sportif, avec tablettes de chocolat ultra dessinées tellement il a passé de temps à la muscu', passionné de voyages ( Non mais franchement, j'en peux plus de voir que des profils de mecs voyageurs et sportifs sur les applis ! A croire que c'est devenu banal et que c'est le seul moyen de pécho ), qui tape des poses de mannequin dans des lieux de rêve. Ces profils-là, je tente même pas de matcher avec, parce que je sais pertinemment que je vais être trop introvertie, casanière et pas assez gaulée comme une mannequin Victoria Secret pour les intéresser. Je me trompais probablement, mais bon... mes insécurités me hurlaient de laisser tomber et de swiper à gauche. Mais pour H., quand j'ai vu son profil de mec mignon et accessible, j'ai voulu tenter. Et ça a fait un smoothie ! ( comprendront ceux qui ont la réf' )

    Par contre, sur sa description, il précisait bien qu'il sortait d'une relation longue et qu'il ne savait pas encore ce qu'il voulait. Et moi, comme une débile - comme d'hab' - je me suis laissée embarquer quand même. Je m'étais dit que j'allais pouvoir en faire un plan cul sympa et sexy. Grossière erreur... Dès le 1er date, on a discuté tellement longtemps et le feeling passait bien, donc ça a attisé ma curiosité et je me suis dit qu'il y avait peut-être un truc à creuser. Au bout du 3ème date, j'étais foutue... J'avais beau rester sur mes gardes pour ne pas m'emballer trop vite, j'avais beau chipoter sur quelques propos à lui qui m'avaient pas plu, je sentais clairement qu'il m'intéressait pour autre chose que du sex.

    Sa situation avec son ex était délicate, il y avait encore beaucoup de choses à régler entre eux, étant donné que la rupture était récente. Et il m'exprimait clairement son besoin d'introspection et de célibat ( parce qu'il a pas mal enchaîné les relations sérieuses au cours de sa vie, sans expérimenter le célibat très longtemps ), tout en précisant que je lui plaisais beaucoup et que j'arrivais dans sa vie au mauvais moment. Et comme je sentais clairement que je m'attachais - lentement mais sûrement - à lui, j'étais là : " Putain, j'ai vraiment la poisse... Pourquoi je m'attache qu'à des mecs qui sortent de relation longue ( sous-entendu émotionnement indisponible ), ces derniers temps ? Manifestement, j'ai pas retenu la leçon. "

    Du coup, c'est pour ça qu'à la fin du 3ème date, j'ai abordé le sujet principal qui me tourmentait l'esprit. Je voulais savoir ce qu'il en était de cette situationship entre lui et moi. Je passais de très bons dates avec lui, mais le soir, dès que je rentrais chez moi, je me posais 3000 questions et c'était frustrant. On s'est donc mis d'accord que c'était pas une bonne idée de faire évoluer les choses, tant qu'il ne saurait pas ce qu'il veut et ne veut plus à l'avenir. Il était en pleine remise en question de sa vie et il avait besoin de se retrouver seul pour savoir qui il est en tant qu'individu. Et je ne pouvais que comprendre et approuver, puisque j'étais passée par là. De plus, on fait rarement le deuil d'une très longue relation en l'espace de seulement quelques mois. D'un commun accord, on a alors décidé de ne pas se revoir ni se reparler de tout l'été pour lui laisser le temps de réfléchir à tout ça. Sauf que...

    Sauf que... Etant tout autant intéressés l'un par l'autre et ayant déjà créé une connexion émotionnelle, on n'a pas réussi à respecter le silence radio qu'on voulait s'imposer. Chacun son tour, on a brisé périodiquement le silence pour se reparler par messages, et à chaque fois, ça durait des heuuures avant qu'on finisse par réinstaurer ce roi du silence. C'était une véritable souffrance de ne pas se parler aussi souvent qu'on le voulait de tout le mois de juillet. Je parle pour moi quand je dis qu'il me manquait cruellement et que j'arrivais pas à ne pas penser à lui. On a fini par craquer dernièrement et s'accorder un 4ème date. Si j'avais pu rester éternellement sur cette pelouse, au bord de l'eau, à discuter et rester collée à lui, j'aurais signé tout de suite. Mais on a fini par prendre le chemin de retour, au petit matin. On savait qu'on allait devoir reprendre le roi du silence, car les choses n'avaient pas changé. Il avait encore tout à régler de son côté et je ne pouvais que me distraire en attendant d'avoir à nouveau de ses nouvelles une fois l'été terminé. Même le mec que j'avais rencontré mi-juillet pour du sex n'avait pas réussi à me sortir H. de la tête ! J'ai donc dû dire aurevoir à H. encore une fois, en me promettant cette fois de respecter le silence radio pendant au moins tout le mois d'Août.

    C'était il y a 4 jours... 4 pauvres jours et il me manque déjà terriblement. Je sais pertinemment que c'est ma dépendance affective and my attachment issues qui parlent, quand c'est comme ça. Mais pas que ! H. me plaît réellement. Pas seulement parce que je le trouve irrésistiblement attirant. Il a aussi l'air de posséder les qualités que je recherche chez mon futur partenaire de vie. On dirait qu'on se comprend plutôt aisément, vu que nos personnalités sont similaires. Tout le reste est à creuser, bien entendu. Mais j'ai un bon feeling sur ce que pourrait donner cette relation, si elle avait lieu. Et nos conversations ont toujours été enrichissantes, ce qui ne fait que renforcer ma curiosité et mon envie de le connaître davantage.

    Malheureusement, depuis que je suis à nouveau livrée à moi-même, sans grosse distraction, mon cerveau en ébullition a refait surface. Mes doutes, mes traumas émotionnels, mes peurs... Tout est revenu me hanter ces dernières nuits, au point de fondre douloureusement en larmes durant plusieurs heures au petit matin. Et mon moral général en a pris un sacré coup aussi, en journée. J'ai l'impression d'être empty, d'être en cruel manque d'ocytocine et d'endorphines, comme si les effets de ces molécules étaient devenus une drogue pour moi. Comme si je me sentais vivante uniquement au contact de sa peau et à son regard posé sur moi. Je ne crois pas que ce soit normal de ressentir ça... Je crois que j'ai besoin d'une detox...

    Durant mes insomnies, je remets tout en question. Je passe de la meuf qui est certaine de lui plaire telle que je suis à la meuf qui se demande si c'est pas juste physique pour lui. Mes traumas émotionnels me rappellent que j'ai fait assez de dépressions pour que ça revienne un jour et que c'est une information qui le fera fuir à coup sûr. Et si jamais ça ne le fait pas peur, il fuira à toute vitesse lorsqu'il apprendra pour ma TS. Mais mes traumas me rappellent également que j'ai toujours eu la poisse sentimentalement, que je mérite peut-être pas d'être aimée, que je suis condamnée à voir les mecs s'éloigner de moi un par un, que je ne suis pas assez marrante/fofolle/aventurière/solaire pour eux, ou encore que je suis simplement trop broken or damaged. Bref, mes démons qui ont décidé de refaire leur apparition dans mes pensées quoi.

    Il y a aussi le fait qu'après ce 4ème date avec H., j'ai réalisé que je commençais à développer des sentiments pour lui. Et ça me fout la TROUILLE ! J'ai peur que ce ne soit pas réciproque, j'ai peur qu'il change d'avis après l'été à mon sujet, j'ai peur qu'il trouve une autre meuf qui lui plaise beaucoup plus et qui lui corresponde mieux... Mon côté pessimiste me prépare déjà à toutes les éventualités et je ne peux pas m'empêcher d'imaginer mon effondrement quand ça arrivera. SI ça arrive. Tout simplement parce que je me suis un peu trop habituée à ce que les mecs se barrent de ma vie, quand je m'attache à eux. Et je ne peux plus nier que je ressens bel et bien quelque chose pour H.

    Et même si son langage corporel, sa façon de me regarder et certains de ses propos me démontrent que ce que je ressens est réciproque, mon cerveau refuse de me laisser planer longtemps sur ce sentiment de bien-être et de chaleur. Pourquoi j'ai autant besoin d'être rassurée ?! C'est insupportable. Question rhétorique, of course. Je connais déjà la réponse, pour m'être pas mal renseignée sur la psychologie ces dernières années. Mais quand bien même, maintenant que je vais devoir passer minimum un mois sans lui parler ni le voir, la meuf clingy qui se cache en moi veut désespérer s'y accrocher pour pas prendre le risque qu'il sorte de ma vie. Surtout que j'ai bien conscience qu'un mois d'introspection ne suffira pas. Et c'est ça qui me fait peur aussi. C'est une vérité que je n'ai pas envie d'accepter. C'est à dire que ce mois d'introspection et de deuil relationnel se transforme en 3 mois de plus, 6 mois de plus... Peut-être même un an. Et que je sois là à attendre comme une idiote, en trouvant tous les mecs que je rencontrerais entre temps terriblement fades, sans pouvoir me sortir H. de la tête, comme pour N. auparavant...

    J'aimerais tellement pouvoir éteindre mon cerveau quand mes démons reviennent me hanter comme ça et me niquer toute trace d'espoir. Je suis sans cesse sur le qui-vive, en attendant le moment où je vais chuter de 1000 étages, comme si je ne méritais pas d'être heureuse... It really gets LOUD up there, sometimes, you know... ? I wish I could turn it off, from time to time...

    View Full
  • timothymundenpr
    02.08.2021 - 2 days ago

    Life. . . #anxiety #anxietyattack #anxietyawareness #panicattack #lifeofadventure #liferightnow #therapy #therapysession #lifequotes #lovelife #stuckinbed #bedridden #thefuture #mylife #mylifebelike #socialanxiety #socialmedia #college #work https://www.instagram.com/p/CSDqxPdj4Ru/?utm_medium=tumblr

    View Full